Historique de l’Association Rémoise des Membres de la Légion d’Honneur.


L’historique de notre Association a bien été décrit dans un article écrit en 1989 par Roger Crespin et que nous reproduisons ci-dessous.


POURQUOI FETER LE CENTCINQANTENAIRE DE L’ASSOCIATION RÉMOISE DES MEMBRES DE LA LÉGION D’HONNEUR ?

UNE TRADITION… UN DEVOIR…


En 1802, Bonaparte, Premier Consul, créait la Légion d’Honneur pour "Récompenser les Services Exceptionnels Civils et Militaires rendus au Pays". Devenu Empereur, il la dota de tous les caractères d’une grande institution.

Dès lors, l’Ordre National est organisé en "Cohortes" qui dans chaque région manifestent leur activité.

A la fin de l’Empire, elles sont supprimées et ce n’est qu’après la victoire de 1918 que le Général Dubail, Grand Chancelier, fait revivre les activités fécondes qu’avait prévues le créateur de notre Premier Ordre National.

Vicomte François Jean Irénée Ruinart de Brimont

Ce vide était comblé, à Reims, dès 1839, à l’initiative du Vicomte François Jean Irénée Ruinart de Brimont, issu d’une famille très estimée depuis le XVe siècle et qui comptait parmi les siens Dom Thierry Ruinart, moine Bénédictin qui participa aux travaux de Don Pérignon sur les vins de Champagne. Royaliste convaincu - certains diront même un ultra - il était né en 1770 et avait à peine vingt ans à la révolution.

Il traversa avec passion le Consulat, le 1er Empire, la 1ère Restauration, les Cent Jours, le règne de Charles X, la Monarchie de Juillet, à une époque où les luttes politiques étaient implacables. Ses qualités et sa combativité lui valurent d’être élu député en 1816, réélu après une courte éclipse et remarqué à la Chambre des députés par ses interventions commerciales et bancaires.

Chevalier de la Légion d’Honneur, il fut nommé Maire de Reims en 1821 et sera un des promoteurs de l’Académie Nationale de Reims.

C’est alors qu’il fut promu Officier de la légion d’Honneur à l’occasion du Sacre de Charles X et l’on peut penser que c’est le Roi lui-même qui le décora le 31 mai 1825 au cours d’une revue des troupes au camp assemblé près de Reims pour la circonstance ; il avait obtenu que le Sacre ait lieu à Reims malgré -semble-t-il - l’avis du Préfet Bourgeois de Jessaint qui craignait la réaction des esprits anti-royalistes. Il accueillit le Roi avec cette adresse lapidaire : "Sire, nous vous offrons nos vins, nos biscuits et nos coeurs…"

En 1839, le Vicomte Ruinart de Brimont retiré de la vie publique et s’éloignant des joutes politiques, pensa que l’union des Français devait se faire autour des valeurs essentielles que représente notre premier Ordre National. Il la réalisa avec ses amis et ses adversaires de la veille.

Ainsi naissait l’Association Rémoise des Membres de la Légion d’Honneur, sans doute la première en France et dont l’action se situe encore aujourd’hui dans l’union la plus parfaite au côté de la Société d’Entraide et de l’Association des "Décorés au péril de leur vie".

Ainsi se pérennise une action engagée depuis un siècle et demi, ainsi apparaît le devoir de maintenir une noble tradition.

Roger CRESPIN.


Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois